La Vérité sur les Tissus Recyclés et quelles sont les alternatives ?

Ces dernières années, les marques ont pris de plus en plus conscience de leur empreinte environnementale et de la nécessité d’agir. L’industrie de la mode en particulier est la deuxième industrie la plus polluante avec un problème connu de surproduction :

Chaque année, quelque 100 milliards de vêtements sont achetés par les consommateurs et 92 millions de tonnes sont jetés. La Fondation Ellen MacArthur a estimé que 73% de ces vêtements jetés finissent soit à la décharge, soit incinérés.

Répondant à la pression des pouvoirs publics et des consommateurs, les marques de mode investissent beaucoup de ressources pour contrôler leur empreinte environnementale en utilisant des matériaux recyclés dans les produits et les emballages.

Cependant, l’utilisation de matériaux recyclés est une question plus compliquée qu’il n’y paraît à première vue et est loin d’être la réponse à long terme qu’espèrent les marques.

Les complications et les limites du recyclage textile

Les marques mettent souvent en avant leurs références écologiques en attirant l’attention du consommateur sur leurs produits fabriqués à partir de tissus recyclés.

Cependant, selon une étude récente de la Royal Society for the Arts (RSA), ces matériaux représentent une proportion « infime » du total des textiles produits pour l’industrie de la mode.

En fait, la grande majorité des textiles recyclés ne sont pas fabriqués à partir de vieux vêtements. La Fondation Ellen McArthur  estime que  moins de 1% des textiles recyclés servent à fabriquer de nouveaux vêtements.

Pourquoi ne pas utiliser des tissus recyclés à partir de tissus naturels alors ? car le processus de recyclage des vêtements est compliqué et demande beaucoup de travail.

Tout d’abord, les différents tissus doivent être triés en différents types. Ceci est très difficile, voire impossible à grande échelle si un vêtement est fabriqué à partir de plusieurs types de matériaux ou n’a plus d’étiquette.

Bien qu’il existe des recherches intensives sur les méthodes de recyclage des vêtements  à matériaux mixtes, elles ne sont pas encore suffisamment avancées pour être mises en pratique à grande échelle. De même, la technologie permettant d’identifier avec précision les tissus non étiquetés n’est pas encore suffisamment avancée pour être utilisée à grande échelle.

Une fois les tissus séparés, chaque vêtement doit également être débarrassé des fils de polyester, des étiquettes, des fermetures telles que les fermetures éclair et les boutons et des  détails décoratifs. Une fois cela fait, les textiles sont soumis à un processus de recyclage mécanique ou chimique :

    1. Le procédé mécanique consiste à déchiqueter la matière pour en extraire les fibres. Certains processus mécaniques peuvent être inutiles car toutes les fibres ne peuvent pas être capturées. Ce processus est dur pour les textiles et n’a pas tendance à produire des résultats de qualité suffisamment élevée pour être réutilisés dans les vêtements à moins que des tissus vierges ne leur soient ajoutés, ce qui irait quelque peu à l’encontre de l’objet. Sans matières vierges ajoutées, ces textiles ne peuvent réellement être utilisés que pour d’autres articles à base de tissus comme les matelas, qui ne peuvent pas être recyclés et finiront soit en décharge, soit incinérés.
    2. Le processus chimique dissout la fibre du tissu et la décompose en ses éléments constitutifs, y compris les monomères et les oligomères. Un nouveau fil est créé à partir des fibres. Le processus chimique est meilleur en termes de résultat final, qui peut produire jusqu’à des fibres de qualité vierge. Les produits chimiques utilisés dans le processus peuvent également être réutilisés plusieurs fois.

En fin de compte, le recyclage d’un vêtement à l’autre coûte très cher et des marques telles que Zara et H&M investissent, collectivement au total, des centaines de millions de dollars dans la recherche et le développement pour des solutions à grande échelle.

De quoi sont fabriqués la plupart des tissus recyclés et l'impact sur l'économie circulaire

Les matériaux recyclés qui sont principalement utilisés dans la mode comprennent le polyester recyclé et le rPET (polyéthylène tétraphyte recyclé), essentiellement un type de plastique.

En raison des limites du recyclage des textiles décrites ci-dessus, presque tous les tissus recyclés sont fabriqués à partir de bouteilles en plastique (rPET).

Les bouteilles sont décomposées, fondues et reformées en fils qui sont utilisés pour créer des vêtements. Et c’est un problème : alors que les bouteilles en plastique peuvent être recyclées plusieurs fois en de nouveaux articles en plastique, un tissu rPET utilisé pour produire des vêtements ne peut pas être recyclé à nouveau et finira donc sa vie en décharge créant une pollution pendant des années et des années, comme un microplastique.

Pire encore : des chercheurs du Conseil national d’Italie ont découvert que la majorité de la pollution microplastique dans les océans de la Terre provient du lavage des vêtements en général !

De nouvelles fibres et textiles, ou polymères vierges, sont fabriqués à partir de pétrole et de gaz et contribuent ainsi à la crise climatique. La « fast fashion » a exacerbé le problème car la quantité de tissus créés à partir de polymères vierges produits par des combustibles fossiles a en fait considérablement augmenté et la production de fibres en général devrait atteindre 146 millions de tonnes par an d’ici 2030.

Bien que les marques et les consommateurs soient conscients de l’impact de ce type de production sur l’environnement, les deux groupes sont très attachés au modèle fast fashion d’augmentation de la production -et donc des ventes et des profits pour la marque- et des vêtements « mode » bon marché pour le consommateur. Les marques peuvent également être préoccupées par la qualité potentiellement variable des tissus recyclés, en particulier ceux créés par des méthodes de recyclage mécanique.

Les polymères vierges sont-ils la meilleure option actuelle ?

Le problème majeur des polymères vierges, comme de toutes les fibres à base de plastique, est leur impact sur l’environnement. La nécessité de les produire à partir de combustibles fossiles a déjà été notée. Leur élimination est tout aussi néfaste pour l’environnement. Contrairement aux fibres naturelles, les tissus fabriqués à partir de polymères vierges ne se biodégradent pas pendant des centaines d’années, voire jamais. Par conséquent, ils ne sont actuellement pas la meilleure option.

Quelles sont les alternatives ?

Il existe des alternatives aux polymères vierges et au rPET.

Certains d’entre eux sont relativement nouveaux, comme les biosynthétiques fabriqués à partir de maïs ou d’autres matériaux à base de plantes. Ceux-ci peuvent être controversés car bien qu’ils soient au moins partiellement biosourcés, ils sont souvent combinés avec des produits dérivés de combustibles fossiles et peuvent contenir aussi peu que 35% de matériaux biosourcés, avec près des deux tiers de la fibre dérivée de fossiles.

Ces variantes ne sont clairement pas toujours une alternative durable aux tissus vierges à base de polymères ou au rPET.

Les marques pourraient envisager d’autres sources de tissu, y compris des fibres organiques naturelles d’origine éthique telles que le coton.

Ne pas acheter de nouveaux vêtements du tout peut également faire partie de la réponse. Des marques telles que Net-A-Porter commencent à encourager les consommateurs à prolonger la durée de vie de leurs vêtements existants en proposant des services de réparation en magasin ou des vidéos pédagogiques en ligne qui permettent aux consommateurs de réparer et de renouveler leurs propres vêtements.

Que pouvez-vous faire, vous et votre marque ?

Si vous êtes préoccupé par l’impact environnemental des choix de tissus de votre marque, la meilleure chose à faire serait de parler à un expert dans ce domaine. Chez Supreme Creations, nous avons plus de 20 ans d’expérience dans la fabrication textile éthique et durable et serions heureux de vous conseiller sur vos prochaines étapes.

Pourquoi utiliser des matériaux recyclés n'est pas toujours la solution idéale ?

Plus de nouvelles

OBTENEZ UN DEVIS ET UN ÉCHANTILLON

Remplissez le formulaire et nous vous enverrons un premier devis dans les deux heures (Mon-Fri 09:00-17:30)

Attention: La quantité est importante pour le devis final, merci d’indiquer la quantité souhaitée.